Le rôle des policiers selon Gbagbo Laurent

Vous êtes des policiers, vous n’êtes pas des juges... Moi, mon père était militaire et après policier, donc je connais le rôle des policiers…Vos ennemis, ce sont tous ceux qui sont contre la République.Tous ceux qui veulent installer la chienlit, le désordre. Tous ceux qui veulent troubler les élections. Battez-vous contre le désordre, contre la chienlit… Ne réfléchissez pas, ce sont les juges qui réfléchissent. Vous êtes des combattants du respect de l’ordre public. S’il y a des dégâts, les juges rétabliront tout. La République se construit avec les Forces de l’ordre, avec les forces de combat… Moi, j’ai les bras de la République. Quand le moment arrive pour que je lance mes bras, je les lance.
Matez tous ceux qui sèment le désordre et après on réfléchira … Matez, matez, tous ceux qui sont contre la République... Moi, mon père était militaire et après policier, donc je connais le rôle des policiers…Votre rôle n’est pas de réfléchir comme les juges. Ce sont les commissaires qui réfléchissent à votre place… Vous, votre rôle, c’est de mater, de mater…Le policier ne doit pas réfléchir… Il doit taper et s’il y a des erreurs, s’il y a des problèmes nous allons arranger…

Gbagbo Laurent, Chef de l'Etat ivoirien, à l'occasion de l'installation de la CRS 3 à Divo le vendredi 27 Août 2010


Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 15 avril 2008

Enfin! la date des élections

La date des élections présidentielles viens d'être enfin fixées au 30 novembre 2008, après un conseil des ministres extraordinaire le lundi 14 avril 2008. Cette nouvelle devrait réjouir tous les ivoiriens, mais malheureusement c'est le scepticisme qui est le sentiment dominant car le conseil des ministres est resté silencieux sur le début de l'identification. Aussi le désarmement des milices et des rebelles, appelés forces nouvelles, semble ne plus être à l'ordre du jour. Alors comment compte-t-on organiser des élections démocratiques, transparentes, libres et sécurisées avec des individus lourdement armés?

vendredi 4 avril 2008

Bôrô d'amour


Euloge et Laurence ont convolé en juste noce le jeudi 27 mars 2008 devant les hommes à l'hôtel communal et devant Dieu à la paroisse St jean de Cocody.
Sachez que
l'amour n'est pas jalousie; l'amour n'est pas égoïsme; l'amour n'est pas hypocrisie.Mais l'amour est pardon; l'amour est confiance; l'amour est partage.
ETERNITE D'AMOUR à vous.

manifestations contre la vie chère

Le bloquage des salaires des fonctionnaires depuis les années 80, la destructions des entreprises françaises par les patriotes proches du FPI, l'augmentation vertigineuse du nombre de chômeurs, l'augmentation exponnentielle du prix des produits de première nécessité (riz, huile, savons, ciment et autres produits alimentaires) de plus de 30% en deux ans, le racket des forces de sécurité, le train de vie de l'Etat et des gens du pouvoir, confortent le peuple dans la conviction que le Chef de l'Etat et son gouvernement sont insensibles à leurs difficultés quotidiennes.
Devant ce constat et le mutisme du Chef de l'Etat, qui préfère se donner en spectacle à la rue princesse avec son ami Jack LANG, pour montrer au monde entier qu'en Côte d'Ivoire tout va bien et que la population est heureuse et du gouvernement, les jeunes et surtout les femmes ont manifesté à Abidjan le lundi 31 mars et le mardi 1er avril 2008 pour crier famine. Au lieu de donner une réponse adéquate aux revendications légitimes des femmes, le pouvoir a choisi la voie de la répression. Devant la détermination des femmes, le pouvoir a finalement pris des mesures pour faire baisser les prix des produits de première nécessité pour seulement trois mois. Et après que se passera-t-il? Malheureusement l'incidence des ces mesures se fait encore attendre.
Comme d'habitude, le pouvoir a attendu qu'il y ait du sang versé inutilement (deux morts et plusieurs blessés ) avant de réagir.
Les images de ces manifestations ont été censurées par la télévision nationale, la chaine des grands événements.

mercredi 2 avril 2008

La République à la rue princesse

Monsieur Laurent GBAGBO, après avoir décoré son ami très fidèle, Monsieur Jack LANG, ancien ministre de la culture français, l'a invité à une viré nocturne à la rue princesse de Yopougon.
Tout Abidjan sait que la rue princesse est un haut lieu de prostitutions et de trafique de drogue.
Que dira Monsieur Jack LANG si le Président de la France, monsieur Nicolas SARCOZY, faisait la fête avec ses amis aux bois de Boulogne?
Si le Président Laurent GBAGBO veut montrer qu'il est proche du peuple, il ne doit pas confondre simplicité et vulgarité. Sa présence à la rue princesse, haut lieu de la vulgarité, ternit l'image de la Côte d'Ivoire, surtout que les images de cette escapade sont passées en boucle à la télévision ivoirienne, et cautionne tous les trafiques en tout genre qui s'y déroulent.
Les lieux de distraction des plus hautes personnalités de l'Etat ne manquent pas dans ce pays.
Monsieur le Président, nous vous demandons avec insistance d'éviter les attitudes qui frisent la vulgarité car vous êtes le Président de la Côte d'Ivoire.

Chaines television Francais - TV France

Ultimate Soccer Photos

Calcio Serie A